Mon retour à l’emploi

Bien le bonjour chère lectrice et cher lecteur! Et bonne année!

Ça fait un moment que je n’ai pas écrit. Entre la campagne JeuBosse et l’obtention de mon boulot je n’ai pas vu le temps passer 🙂
Hier je voulais te parler de mon ressenti deux mois après être entrée de nouveau dans la vie active. Mais c’est là que je me suis demandé si je t’avais raconté comment j’ai eu ce boulot! Et il me semble bien que non! Petite rétrospective donc.
J’ai achevé mes études en septembre 2015. Après 3-4 mois de recherche d’emploi j’ai décroché un service civique volontaire, achevé en septembre 2016. Pendant cette période j’ai continué à chercher et j’ai même eu quelques entretiens.
En novembre on m’a contacté pour me dire que j’étais retenue pour un poste de 3 mois :-). J’étais super contente! Un premier boulot dans ma branche enfin! On ne me l’a pas vendu de manière exceptionnelle (« C’est mal payé et répétitif ») mais quand même c’était une première expérience, et pas loin.
Peu de temps après j’avais un entretien Skype pour un poste de 4 mois dans une structure où j’avais déjà travaillé. Les missions étaient intéressantes et j’étais la seule en entretien! J’ai dit oui direct! Et le lendemain j’avais un autre entretien dans une autre ville pas loin pour un CDD d’1 an. Au vu de la fiche de poste je me suis vraiment demandé si je devais aller à cet entretien. Je correspondais plutôt bien au profil mais c’était dans une ville qui a déjà « son » master dans le domaine. Je me suis dit qu’ils allaient prendre quelqu’un de ce master-là.
Puis avec les déconvenues que j’avais connues avant, je me suis vraiment interrogée sur le fait de faire 4h de route pour un entretien où je pensai n’avoir aucune chance. Par ailleurs j’étais désormais sûre d’avoir un boulot pour 4 mois dans ma ville actuelle.

Mais j’ai repensé aux conseils d’un de mes contacts pro. A l’époque j’avais été sélectionnée pour un entretien pour un poste de courte durée dans une petite ville, à également 4h aller-retour de l’endroit où je vivais alors. Je lui en avais parlé et elle m’avait répondu que les « entrainements » aux entretiens d’embauche en conditions réelles n’avaient pas lieu tous les 4 matins, que c’était l’occasion pour moi de m’exercer et dans le meilleur des cas d’avoir le poste pour une première expérience. Elle m’avait conseillé d’y aller.
J’ai donc de nouveau suivi son conseil, je suis allée à ce nouvel entretien en gardant en tête que c’était un entrainement pour la suite et que comme ça je n’allais pas avoir de regrets. L’entretien s’est très bien passé (mais ça, ça ne veut rien dire n’est ce pas? 🙂 ). Et quelques jours plus tard, tu t’en doutes, je reçois un appel me disant que je suis retenue sur le poste! Improbable je ne m’y attendais vraiment pas!
3 réponses positives en 3 semaines, alors que pendant des mois rien!

J’y ai réfléchis et je pense que plusieurs choses ont joué en ma faveur : je collais pas mal au poste (ça aide !) mais j’ai aussi montré que je ne restai pas les deux pieds dans le même sabot.

En entretien j’avais parlé de mon guide de survie du jeune diplômé, de mon service civique, des articles que je fais sur le blog 2mois1job, de mes autres loisirs (j’ai été interrogée sur « pongiste » et « géocaching » 🙂 ).
J’ai été sélectionnée alors que j’étais sans expérience contrairement à d’autres personnes qui ont postulé, d’un autre master que celui pour lequel je pensai que le poste était fait. Ce qui me fait dire, et je ne suis pas la seule, qu’en période de recherche d’emploi faire autre chose que chercher est doublement positif : ça fait du bien au moral et ça fait du bien à sa recherche!
Au prochain épisode je vous raconterai comment se sont passés mes deux premiers mois dans mon nouveau boulot :-).

Et toi, as-tu une histoire de retour à l’emploi à partager ? Si c’est le cas, on a hâte de lire ton histoire dans les commentaires !